Chronique des albums

Longtemps, les albums de Lucky Luke furent divisés en deux parties, les Dupuis et les Dargaud du nom des maisons d'édition successives. La série fut d'abord publiée chez Dupuis, l'éditeur belge, propriétaire du journal Spirou où Morris avait débuté. En 1968, elle émigra chez Dargaud, un éditeur français qui accueillait également Astérix, l'autre série-phare de René Goscinny.

Cette dichotomie était marquante car elle s'est longtemps incarnée dans la forme même des albums. Jusque dans les années 80, les Dupuis avaient une couverture souple (brochée dit-on dans le jargon de l'édition) tandis que les Dargaud étaient cartonnés. Beaucoup de gens pensaient et pensent toujours à tort que les albums Dupuis étaient réalisés par Morris seul, car le nom de Goscinny n'était pas mis en avant par l'éditeur (pourtant le scénariste français en a écrit 21 sur 31 et sa signature figurait sur les 13 derniers). Dans les années 90, Morris créa sa propre maison d'édition, Lucky Comics.

Les albums étaient aussi caractéristiques par leur quatrième de couverture. Chez Dupuis : une imitation bois avec reproduction des couvertures des huit derniers albums parus ; chez Dargaud un dessin de Lucky Luke qui tire sur son ombre et sur une palissade avec le fameux slogan "L'homme qui tire plus vite que son ombre."

Vous trouverez ici une étude de chaque album.....



Éditions Dupuis



Éditions Dargaud



Éditions Total