(8) " Lucky Luke et Phil Defer " 1956 -

"Lucky Luke et Phil Defer dit le Faucheux" : prépublication dans "Le Moustique" (303-337) en 1954
"Lucky Luke et Pillule" : prépublication dans "Le Moustique" (338-346) en 1954

Morris décide ici de mettre en scène un personnage directement inspiré d'un acteur de cinéma, à savoir Jack Palance qui avait crevé l'écran dans "L'homme des vallées perdues" ("Shane") , un western de George Stevens sorti en 1953.

Grand, dégingandé, pommettes saillantes et yeux bridés, l'homme avait un physique assez éloigné des canons habituels de Hollywood, propre à créer une forme d'effroi dans l'esprit des spectateurs.
Morris en fait un " méchant ", un tueur à gages impitoyable avec qui LL va entreprendre une lutte à mort. Justement, la mort est omniprésente dans cet histoire. Elle est suggérée ou même montrée avec une crudité qu'on ne retrouvera plus par la suite, la censure ayant fait son oeuvre. L'album constitue à notre sens le chef d'oeuvre de Morris en solo qui exploite à merveille la taille et la maigreur démesurées de Phil Defer pour une série de gags visuels particulièrement réussis. Impossible après la lecture de cet album de voir un film de Jack Palance avec les mêmes yeux.

Cette histoire n'occupe pas la totalité de l'album. Elle est suivie par un récit intitulé " Pilule " qui n'est pas vraiment une aventure de LL puisque ce dernier n'intervient qu'au début en tant que conteur. Cette historiette ne constitue pas le sommet de la carrière de Morris, même si le destin incroyable de ce shérif myope, souffreteux et distrait n'est pas dépourvue de charme. Cette aventure est intéressante par son extrême violence. Par sept fois, elle montre explicitement la mort (celle d'un animal et celle de six êtres humains), exactement comme dans " LL contre Phil Defer ".
Un goût pour le carnage qui sera totalement abandonné par la suite.

Le gag : La rencontre avec les hérissons.

Caricature : Jack Palance (Vladimir Palaniuk, 1919 - 2006).

Curiosité : Ces deux histoires ont été prépubliées dans "Le Moustique", un hebdomadaire des Editions Dupuis qui donnait les programmes de la radio pour lequel Morris dessina beaucoup de couvertures.


retour à la selection des albums