(13) " L'Empereur Smith " 1976- prépublication dans "Tintin" (30 à 40) en 1976

Après "La guérison des Dalton ", les auteurs restent dans la veine psy car l'homme qui donne son nom à l'histoire est un malade mental qui mêle étroitement mégalomanie et mythomanie en se prenant pour une sorte de Napoléon du Far West. L'histoire s'inspire d'ailleurs d'un vrai personnage : un certain Joshua Norton (1819-1880) qui vécut à San Francisco.


La réussite de cet album réside dans l'atmosphère oppressante qui règne dans la ville où la plupart des notables finissent par être complices du délire de Smith, dont ils se moquaient abondamment auparavant. Jolie parabole sur la lâcheté et sur la collaboration d'une population à un régime autoritaire. L'album joue beaucoup sur le décorum et l'apparat habituellement appréciés par les parvenus : uniformes, brandebourgs et titres ronflants qui donnent à l'histoire une touche d'exotisme européen.

Le personnage de Buck Ritchie n'est pas sans intérêt. Ce truand a priori minable est l'un des seuls avec Lucky Luke et le juge Barney à rester lucide face à l'aveuglement collectif même s'il cherche à en profiter, financièrement bien sûr.
Un regret cependant : la couverture et son a-plat rose assez laid.

Le running gag : les tirages d'oreille.

Curiosité :
Des femmes entièrement nues apparaissent, mais elles sont sur des tableaux accrochées au mur.


retour à la selection des albums