(12) " La Guérison des Dalton " 1975- prépublication dans Tintin 1 à 13 (1975)

prépublication également dans "Le Nouvel Observateur"


Référence suprême. Comme " Canyon Apache ", cet album est totalement symbolique de la période Dargaud .Les auteurs s'attaquent à la psychanalyse, sujet " adulte " s'il en est, et ce n'est pas un hasard si cette aventure fut publié en prépublication dans le " Nouvel Observateur ", l'hebdomadaire favori des intellectuels de gauche français.
Ils mettent en scène le professeur Otto Von Himbeergeist, un médecin viennois, précurseur de Sigmund Freud, qui débarque dans le Far West afin de guérir les Dalton, question déjà abordée avec moins d'ambition dans les " Dalton se rachètent ". On retrouve aussi ici une thématique esquissée dans les " Collines Noires " près de vingt ans auparavant, à savoir la confrontation entre un discours théorique et livresque et la dure réalité des faits. Le professeur est une caricature d'Emil Jannings, le partenaire de Marlene Dietrich dans "L'Ange Bleu".

Le charme de cet album réside aussi dans le fait que la prééminence de Lucky Luke est largement remise en cause par le professeur. Celui-ci n'hésite pas à s'adresser au cow boy sur un ton condescendant en interprétant à sa manière les gestes habituel du héros, comme son attachement aux armes à feu par exemple ou même son irrépressible goût de la solitude. Plusieurs fois LL est contrarié, désemparé vis à vis de ce pied-tendre qui manie des concepts qui lui échappent.

A noter que durant les séances de psychanalyse, les Dalton en disent un peu plus sur leur famille. Ils parlent ouvertement de leur père, cité vaguement dans " Ma Dalton ". Il est décrit comme " le meilleur braqueur de banques du monde " et les dimanches, il aurait initié les Dalton enfants aux subtilités des attaques à main armée. Il est aussi question d'un oncle Jim, pendu haut et court sous les yeux de sa famille, venue là comme à une remise de décoration. Belle source de réflexion pour un psychanalyste, en effet. A noter aussi que Ran Tan Plan lui même se laisse aller à certaines confidences sur sa filiation.

Il s'agit-là du dernier album où Goscinny met en scène les Dalton et Ran Tan Plan, ses enfants de papier.


Running gag : Le gras de viande.

La réplique : " Prend ce sac d'argent volé ".

Caricature : Emil Jannings, acteur allemand (1884-1950)


retour à la selection des albums